Category
5 min read

La mort des bases de connaissances

Les tentatives de centraliser les connaissances échouent souvent, créant du chaos. Thinkeo, grâce à l'IA et des blocs dynamiques, permet une gestion méta du contenu, facilitant son intégration fluide dans les workflows, assurant pertinence et efficacité.
Publié le
8/11/2023
La mort des bases de connaissances
Auteur
Subscribe to newsletter
By subscribing you agree to with our Privacy Policy.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Partagez

Vous vous souvenez de cette époque où nous investissions temps et énergie à créer des bases de connaissances, animés par l'intention louable de rassembler toute la connaissance au sein d'une seule plateforme ? Nous nous lancions avec détermination, établissant des process rigoureux et sélectionnant les outils les plus adaptés, avec la ferme conviction que cette fois, oui, cette fois, c'est la bonne, nous allions révolutionner la gestion de l'information.

Pourtant, six mois plus tard, la réalité nous rattrape. Nous nous retrouvons empêtrés dans un marécage de versions obsolètes et de processus d'une complexité déroutante: « ouais mais cette version c'est l'ancienne, faut que tu ailles sur Google slides, tu prends ce template, mais tu le dupliques, mais tu prends cette slide sur Figma et tu mets les nouveaux chiffres. Pense bien à le dupliquer et après tu fais tes modifications. »

Argh, l'enfer !

Le rêve initial se délite, laissant place à une réalité bien plus chaotique. La promesse d'une base de connaissances centralisée et efficace s'effondre, remplacée par un enchevêtrement faussement ordonné de templates, de slides, et de versions contradictoires. Pire vous êtes bloqués dans une spirale, où la clarté et l'efficacité sont sacrifiées sur l'autel de la mise à jour continue.

Nous réalisons que nous tournons en rond, que chaque effort pour centraliser et organiser ne fait qu'ajouter une couche supplémentaire de complexité au système déjà labyrinthique.

On fait quoi alors ?

Notre prédiction est la suivante : l'IA sonne le glas des bases de connaissances.

Du moins dans la forme figée et statique que nous leur connaissons jusqu'à présent. Il est fort probable que demain il ne servira plus à rien de stocker, de classifier et de ranger sa connaissance. La connaissance est par essence quelque chose de volatile en constante évolution. L'IA permet désormais de la capter, le contenu en est son meilleur véhicule. Parce-qu’il est un véhicule, votre contenu s’inscrit nécessairement dans vos processus.

Le contenu est inséparable des processus métiers auxquels il est intégré. Demain votre contenu fusionnera avec vos flux de travail. Il est appelé à être interactif, à dialoguer avec les systèmes et les individus, à s'intégrer et à évoluer au sein d'un écosystème informatique en évolution constante. Imaginez votre contenu comme un flux vivant, un ruisseau qui serpente à travers les différents départements de votre entreprise, apportant avec lui des informations précieuses, des insights, se transformant et s'adaptant au gré des besoins et des circonstances.

Voyez donc votre contenu comme un flux, un élément central qui interagit, qui évolue, qui s'enrichit continuellement grâce aux données qu'il reçoit, et qui, en retour, alimente et nourrit les processus métiers avec une précision et une pertinence sans précédent.

Construire des logiques et des règles

Il devient impératif de focaliser vos efforts sur la création de règles et de logiques autour du contenu. Comment s'imbrique-t-il harmonieusement dans vos processus ? Quels mécanismes régissent sa transformation, son arrangement, ou même sa génération, en fonction des nuances propres à chaque département, chaque client, chaque cible ou chaque contexte unique ?

La connaissance que vous cherchez n'est pas lointaine ; elle réside déjà dans les divers recoins de votre organisation, fragmentée et dispersée. Le défi n'est pas de rassembler et classer chaque fragment, mais plutôt de tisser ces fils épars de savoir dans un tissu cohérent, guidé par des logiques structurées et réfléchies.

Ces logiques peuvent être incarnées dans le contenu même, pour choisir une structure particulière, avoir ces propres conditions, modulant les éléments à afficher ou à occulter, en fonction des facteurs contextuels.

Ces logiques, toutefois, vont au-delà du contenu, s'étendant aux processus opérationnels qui régissent votre entreprise. Votre contenu doit, dès lors, être capable de naviguer agilement entre divers outils, récupérant des données spécifiques là où elles se trouvent. Il doit se métamorphoser librement, adoptant la forme de slides pour une présentation, d'un document Word pour un rapport, d'un fichier PDF pour un dossier technique, ou même d'une page web pour une communication interactive. Bref, votre contenu est appelé à suivre un chemin et sa propre existence devient éphémère.

Le positionnement de Thinkeo

C'est précisément la vision incarnée par Thinkeo, intégrer votre contenu dans vos flux de travail, vos workflows, pour que celui-ci prenne une dimension véritablement vivante, dynamique. Qu'il se mette au service de vos métiers, en répondant précisément à leurs besoins, quand et comme ils le requièrent. Pour cela nous proposons un système de blocs. Ce sont des éléments qui permettent, en quelque sorte, d'orchestrer. Ces blocs, plus qu'un lieu de stockage de contenu, sont les catalyseurs de logiques intelligentes qui s'exécutent de manière autonome. Ils sont capables de choisir le contenu le plus pertinent, de décider de leur affichage ou pas, et même de solliciter l'IA au besoin. Ils sont le pendant indispensable de l'IA dans un contexte d'entreprise. L'IA permet de comprendre ou de générer du nouveau contenu, les blocs structurent et garantissent la bonne exécution des logiques de votre contenu intégré à vos processus.

Jouer avec vos blocs, c'est comme assembler un jeu de LEGO, vous permettant de créer des arbres décisionnels dont les scénarios s'adaptent parfaitement au contexte en présence.

Il est donc temps de faire le deuil de vos anciennes bases de connaissances, d'adopter une gestion méta du contenu. Acceptez que, quoi qu'il arrive, votre connaissance sera un brin chaotique, peut-être désorganisée ou pas toujours à jour. Ce qui doit rester à jour c'est les règles que vous construisez autour de votre contenu pour vous assurer que quelque soit la situation, vous obtiendrez un document, une présentation, un contenu web ou un rapport parfait.